mercredi 6 novembre 2013

Les brioches de Catherine (du train)


Mythiques elles sont les brioches de Catherine. Une recette familiale, qu’elle fait depuis des lustres. Avec du bon beurre, et des œufs de ferme, bien jaunes. Rien que d’y penser j’ai faim.

Catherine, c’est la fille qui se lève à 5 :00 pour enfourner ses brioches qui ont levé pendant la nuit et nous les apporter toutes chaudes, toutes dorées, au train du matin. Elle en fait cinq, six, pour contenter tout le monde. Et ces matins-là, je peux vous dire que toute la fine équipe prend le train à la même heure. On serait même presque contents d’aller au boulot.

Imaginez un wagon de train un peu glauque aux petites heures du matin, des voyageurs pas bien réveillés, la lumière jaune SNCF. Mais ce jour-là, l’odeur des brioches encore chaudes et du café embaume tout le wagon. Elles sont bien beurrées, moelleuses, une croûte odorante et croustillante. Du réconfort aux formes dodues.


Catherine dit qu’elles sont faciles à faire, une recette toute simple, comme celle de sa mousse au chocolat, ou de ses brownies. Je vous donne la recette telle qu’elle me l’a donnée.

Les brioches de Catherine
Pour 2 grosses brioches

  • 500 g de farine T45 (pas de la fluide, la T45 de base)
  • 25 g de levure de boulanger (à délayer dans 2 c à soupe de lait)
  • 5 œufs entiers
  • 1 c à café de sel bien bombée (important)
  • 100 g de sucre
  • 250 g de beurre mou, coupé en cubes

Mélanger tous les ingrédients. Laisser reposer 2 h à température ambiante.
Malaxer à nouveau la pâte. Laisser reposer 2 h au moins au réfrigérateur (couvrir d’un film plastique).
Malaxer à nouveau et répartir la pâte dans les moules préalablement beurrés (Catherine utilise des moules en pyrex).
Faire cuire lorsqu’elles sont bien « montées » (en général une nuit)
Cuisson : 180° - 25/30 mn – plaque en bas

NB : la brioche se congèle très bien…

PS : désolée pour les photos téléphonées, pas top, mais dans leur jus.

15 comments:

Rosa's Yummy Yums a dit…

Merveilleusement moelleuse et si tentante!

Bises,

Rosa

Babzy a dit…

j'en veux ;)

Enitram a dit…

Il me viendrait l'envie de prendre le train avec vous tous !!!! Mais pas si tôt !!!
Belle soirée

Hélène a dit…

Je sens d'ici la brioche chaude de Catherine. C'est vraiment sympathique tes trajets en train. De quoi être de bonne humeur pour la journée.
Des bises et bon mercredi

Marielle a dit…

Tu les racontes si bien ces brioches que j'ai senti leur odeur ;o)
A tester !!
bises

Choupette a dit…

C'est quel train ? Horaire et destination!! ;-))Tu vas faire envie à tout le monde de prendre le train pour aller au boulot!

Babeth De Lille a dit…

On a envie de prendre le train si c'est dans ces conditions là!...merci à Catherine pour sa recette...

Pascale (Snapulk) a dit…

Ah ces partages du train, ils deviennent mythiques! Le cercle s'agrandit ou l'équipe reste la même?

la nonna a dit…

j en veux une tranche stp

la cocinera loca a dit…

Elle fait très envie cette brioche. Désolée de ne pas être passée plus tôt,j'ai été pressée par le temps. Juste pour te dire que je ne sais pas si ce sont nos origines communes, mais vraiment, je me sens bien chez toi.
Bonne fin de week-end !

Happy_Cooking a dit…

Huuuuummm, cette brioche, dorée, moelleuse, tendre. Même avec la photo du portable, on sent la bonne odeur de beurre qui s'en dégage !!

La cuisine des 3 soeurs a dit…

Effectivement une brioche bien beurrée comme je les aime.

irisa a dit…

Ce sont à peu près les mêmes proportions que la dernière "brioche secrète" de Marie-Claire, y a pas à dire on ne peut pas faire du bon avec du rien !

Hélène (Cannes) a dit…

On essaye ce week-end, alors ... ;o)
Mais pas dans le train, malheureusement ! ;o)

Marielle a dit…

La brioche de Catherine lève dans mon frigo ;o)
bises Gracianne

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...