jeudi 6 mars 2014

Si simple, si bon : gratin de côtes de bette au St Nectaire


Un classique d’hiver. Doux, réconfortant, mais avec cette amertume légère et ce goût de terre des côtes de bette qui les rendent plus subtiles qu’il n’y parait.

Ce jour-là, un joli rôti de porc dans l’échine, dûment massé à l’huile d’olive et parsemé de thym et de romarin finissait d’embaumer la cuisine, confortablement niché dans les pommes de terre, les gousses d’ail en chemise et les feuilles de laurier qui brunissaient derechef. Un filet de vin blanc au fond du plat pour allonger le jus et s’imprégner de tous ces parfums. Je m’en régalais d’avance.

(Pour Maman, four à 180°C pendant environ 1h30, ou jusqu’à ce que la viande soit bien dorée des deux côtés, tout dépend de la taille du rôti)



Il nous fallait un peu de légumes. Mais toujours dans la douceur d’un dimanche midi, un peu de béchamel pour enrober l’amertume, quelques lamelles de St Nectaire fermier pour le caractère. Et hop au four à gratiner gentiment avec son copain le rôti. Si simple.



Gratin de côtes de bette au St Nectaire

  • 1 belle botte de côtes de bette
  • 30g de beurre ½ sel
  • 20g de farine
  • 50 cl de lait
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 gousse d’ail
  • Sel, poivre, muscade
  • St Nectaire fermier


Bien nettoyer les côtes, ôter le vert et le pied filandreux. Les rincer soigneusement a l’eau. Les cuire à l’eau bouillante salée 7-10 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient tendres (on peut éventuellement ajouter un filet de citron pour qu’elles ne noircissent pas, mais je n’en ai pas eu besoin, elles sont restées blanches). Bien laisser égoutter.
Porter le lait à ébullition avec les feuilles de laurier et la gousse d’ail. Laisser infuser hors du feu 10 minutes, puis ôter l’ail et le laurier.
Dans une casserole à fond épais, faire fondre le beurre à feu moyen, ajouter la farine et mélanger au fouet. Laisser cuire 1 minute.
Hors du feu, ajouter le lait chaud en filet tout en fouettant. Remettre sur le feu et laisser cuire jusqu’à obtention d’une béchamel légère, en fouettant constamment. Saler, poivrer, muscader.
Mélanger les légumes à la béchamel, disposer le tout dans un plat à gratin, couvrir de tranches de St Nectaire fermier. Enfourner dans le four préchauffé à 200°C pour 15 minutes, jusqu’à ce que le gratin soit joliment doré.

21 comments:

Marielle a dit…

Tout a fait le repas dominical qui m'enchante !! je fais souvent le rôti de porc comme cela et dans l'échine c'est bien meilleur, plus moelleux.
J'adore les blettes. ma mère les faisait cuire dans le jus du rôti de porc justement. Mais avec du Saint Nectaire comment ne pas l'aimer en gratin ;o)
des bises ensoleillées

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un régal! Je salive... J'ai toujours adoré le gratin de bette, mais ça fait bien longtemps que je n'en ai pas mangé.

Bises,

Rosa

margot zhang a dit…

Ce gratin a l'air très appétissant, je ne connais pas le fromage Saint-Nectaire, est-ce fort en goût? En tout cas, cette recette me tente bien.

RoseNoisettes a dit…

Un gratin très réconfortant !

Choupette a dit…

Même si ce gratin est très appétissant je ne suis pas fan des côtes de blettes alors pour une fois je viens juste te faire un petit coucou.

Helene Picken a dit…

Voilà un repas du dimanche comme je les aime, gourmand et généreux. Ton gratin au Saint-Nectaire plairait à monsieur. Bonne fin de soirée.

Flores a dit…

Je vais essayer ,grâce à toi,de me réconcilier avec le gratin de bettes,qu'on me forçait à manger dans mon enfance,lors de nos vacances dans le Dauphiné!Avec du St Nectaire,je suis partante!Merci pour le partage!

Gracianne a dit…

Marielle, je fais souvent ce genre de plat aussi le dimanche. Je suis très traditionnelle finalement ;) il n'y a rien qui m'enchante autant que l'odeur d'une viande qui rôtit au four (encore une fois je ne suis pas prête à devenir végétarienne). Et tu as raison, les bettes au jus, c'est délicieux aussi, particulièrement avec le veau je trouve.

Rosa, alors, fais toi plaisir :)

Margot, le St Nectaire est un fromage d'Auvergne, assez typé. Il n'est pas très fort en goût, mais il sent assez fort. Il faut le prendre fermier, la version pasteurisée existe aussi mais elle n'a pas grand intérêt. Si tu crains que ce soit trop fort pour toi, essaie avec du fromage de Comté, ou encore du Beaufort, c'est délicieux aussi.

RoseNoisette, voilà, c'est de la comfort food à la française.

Choupette, merci. Tu cuisines le vert des bettes pourtant de temps en temps, le goût n'est pas très différent.

Hélène, alors tu as réussi à convertir ton anglais de mari aux fromages de ta région?

Flores, tu me diras si tu aimes? Je peux te dire une chose, c'est que je ne force pas mes enfants à en manger (d'ailleurs je ne fais jamais ça, je ne pense pas que ce soit la bonne méthode pour leur faire aimer quelque chose), ils aiment ça.
Il faut veiller à bien égoutter les légumes une fois précuits, sinon le gratin serait aqueux, et c'est là qu'il n'est pas bon.

Anonyme a dit…

Je suis toujours amusée par la description du goût des blettes, un goût de terre. Je n'ai jamais essayé la terre, mais les blettes sont mon péché mignon, j'y mettais du Beaufort, je tenterai le Saint Nectaire.
C'est vrai que la blette appelle la viande.

Enitram a dit…

Je prends tout...
Un vrai repas de dimanche quand on se sent bien avec les siens...
Belle soirée !

Au gré du marché a dit…

On a le goût de s'inviter à ta table en dégustant des yeux tout ce que tu proposes!
Lou

samia a dit…

une terrible envie de dimanche à la campagne me gagne!

Gracianne a dit…

Anonyme, effectivement, je ne mange pas de terre non plus, par contre l’expression ne m’a jamais choquée. Même si pour être exact on devrait plutôt dire le goût d’une odeur de terre.

Enitram, Lou et Samia, un petit faible pour les classiques réconfortants vous aussi ?

Cocopassions a dit…

Je me surprends à aimer de plus en plus les blettes. Pourtant, depuis quelques décennies, nous ne vivions pas une grande histoire d'amour elles et moi.
En gratin avec ce bon fromage, ça ne peut que me tenter

Bises Gracianne

Mijo a dit…

A essayer au plus vite ce gratin.

Lefrancbuveur a dit…

J'espère de trouver le Saint Nectaire ici pour faire cette recette

Hélène (Cannes) a dit…

Rhoo la la, tu me prends encore par les sentiments. Décidément, je m'inviterais à ta table chaque semaine, moi ... Super, ton gratin. Je cuisine pas mal la bette (blette, ici, dans le Sud, en fait ... mais quand j'étais petite, chez ma grand-mère, en Bourgogne, on disait bette aussi ...). Les côtes en gratin, et les feuilles en tourtes. On en achète des bottes où il n'y a presque pas de côtes. Juste des feuilles toutes jeunes, toutes petites ... Comme les garçons aiment bien les côtes aussi, je vais vite acheter du Saint-Nectaire et suivre tes traces ...
Bisous Gracianne
Hélène

MM a dit…

Quand je vois ça, je me dis que je ne fais pas assez de gratins de légumes, ni ne mange assez de blettes...
De toutes tes recettes, je crois que j'ai vraiment un faible pour les recettes du dimanche, qui illustrent à merveille le titre du blog :-)

Dumè a dit…

Je n'ai pas une passion pour les blettes... Mais j'aime beaucoup tes fleurs annonciatrices de jours meilleurs sur ta bannière.
Ps : de toute les manières, nous ne connaissons pas ça dans l'océan indien. :)

Nuage de Lait a dit…

Ce gratin est un péché ;-)
bonne journée
bises
jojo

Pascale a dit…

J'ai des enfants qui, contre toute attente, adoraient les gratins de blette (et d'endives aussi!?!?!?) et j'en ai décliné pas mal, mais celui-là, la prochaine fois qu'ils sont dans les parages, je le leur propose, je suis sûre qu'ils vont adorer!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...